Grèves de Postes Canada : ce que votre PME doit savoir

Grèves de Postes Canada : ce que votre PME doit savoir

Grèves de Postes Canada : ce que votre PME doit savoir

Les petites entreprises partout au Canada ont subi les effets des grèves tournantes de Postes Canada. Alors, que faites-vous lorsqu’un de vos principaux canaux de distribution manque à l’appel pendant la saison de magasinage en ligne la plus importante de tous les temps?

Un long historique de conflits du travail

Les grèves de Postes Canada n’ont rien de nouveau. Entre 1965 et 1997, la société a été touchée par 19 grèves, lock-out et débrayages en relation avec divers syndicats. Si cela vous semble beaucoup, c’est bien le cas. La société a un historique mouvementé en matière de relations du travail. Les événements les plus marquants ont été la grève de 1975 (43 jours) et celle de 1978 (42 jours).

Avec l’adoption du commerce électronique dans les dernières années, les petites entreprises comptent plus que jamais sur le système postal. Ce dernier fait partie intégrante de leur service à la clientèle et, sans lui, les options pour acheminer les produits aux consommateurs sont limitées.

Que se passe-t-il cette fois-ci?

Vers la fin d’octobre, les négociations entre le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) et Postes Canada ont abouti à une impasse. Le STTP affirme que Postes Canada doit régler les problèmes découlant de la croissance explosive de la livraison de colis, y compris les enjeux en matière de santé et de sécurité et les heures supplémentaires.

La grève suit un cycle de rotation, c’est-à-dire qu’elle touche une grande ville pendant 24 heures avant de passer à la suivante. À l’heure actuelle, elle a touché la plupart des grandes villes et tout le monde en ressent les répercussions. Dans certains cas, elle a causé des retards pouvant atteindre une semaine. Le STTP prévoit poursuivre la grève jusqu’à ce qu’un terrain d’entente soit trouvé avec Postes Canada.

La semaine dernière, les députés libéraux fédéraux ont signalé à la Chambre des communes qu’ils sont prêts à légiférer sur le retour au travail des employés de Postes Canada. Cette décision impliquerait la mise en vigueur d’une loi de retour au travail, ce que le gouvernement veut éviter. Mais, pour l’instant, le personnel des postes ne sera pas forcé de reprendre le travail. La situation est donc en suspens.

Que pouvez-vous faire entre-temps?

Nous avons pris le temps de discuter avec nos clients pour voir comment ils gèrent la situation. Le principal constat ressorti de ces échanges est que la sensibilisation du consommateur est cruciale. Si les consommateurs sont informés que les livraisons peuvent être retardées jusqu’à une semaine, ils peuvent planifier leurs achats en conséquence. Une stratégie efficace consiste à placer un avertissement dans la page de paiement pour que les consommateurs voient l’information au moment de sélectionner une option d’expédition. Une stratégie encore plus utile est de proposer d’autres options d’expédition, comme Purolator, FedEx ou UPS.

En fin de compte, toutes les entreprises du pays sont aux prises avec les mêmes problèmes. Nous pouvons espérer que le service reviendra à la normale bientôt, mais pour le moment, ne laissez pas la situation ralentir vos activités.

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous au bulletin d’information d’Evolocity! Vous recevrez d’autres conseils pour les petites entreprises ainsi que les actualités de l’industrie directement dans votre boîte de réception.

Partager ce poste
Retourner au Blogue