Les quatre grands défis que doivent relever les entreprises familiales au Canada

Les quatre grands défis que doivent relever les entreprises familiales au Canada

Les quatre grands défis que doivent relever les entreprises familiales au Canada

Il existe des entreprises familiales de toutes tailles et de toutes sortes : il peut s’agir de géants, comme Molson Coors et Bombardier, qui comptent près de 100 000 employés réunis, ou encore de petites boutiques de quartier. En fait, 80 % de toutes les entreprises canadiennes appartiennent à des familles. Gérer une entreprise familiale comporte son lot de défis uniques, qui ne se comparent pas à ceux des autres entreprises. Alors, qu’est-ce que les propriétaires de petites entreprises familiales doivent surveiller de plus près que leurs homologues non familiaux?

1. Le besoin d’innover

Comme 66 % des entreprises canadiennes gérées par des familles classent la nécessité d’innover continuellement pour demeurer à l’avant-garde parmi leurs principales priorités, il s’agit du défi le plus courant auquel font face ces propriétaires. Bon nombre d’entre eux ont l’impression de « stagner » dans leur mode de fonctionnement. D’ailleurs, 81 % de ces propriétaires prévoient maintenir le statu quo au cours des cinq prochaines années. Comme le monde qui nous entoure évolue à une vitesse fulgurante, il est plus important que jamais de prendre une longueur d’avance.

2. Suivre l’évolution technologique

Une majorité (66 %) d’entreprises familiales canadiennes comprennent l’importance de la transition vers les flux de production et les processus numériques. Toutefois, elles demeurent très préoccupées par l’ère des perturbations numériques. Le Canada, par sa compréhension générale de ce changement et de son ouverture à celui-ci, se classe bien au-dessus de la moyenne mondiale. Pourtant, l’ère numérique demeure l’un des sujets les plus souvent abordés dans les réunions de gestion et de direction à l’échelle du pays.

3. Rétention des talents

Le prochain défi, comme l’indiquent 59 % des entreprises, est d’attirer et de retenir les talents. Bien qu’il s’agisse d’un défi pour tous les types d’entreprises, il est particulièrement important pour les entreprises familiales. Comme un plan de relève est habituellement en place (nous y viendrons dans quelques lignes), certains employés ont l’impression d’être exclus, non seulement en ce qui concerne leur cheminement de carrière, mais aussi leur niveau actuel de participation au processus décisionnel.

4. Planification de la relève

La planification de l’avenir est importante pour toutes les entreprises, mais celles dirigées par des familles doivent protéger quelque chose de plus que les autres : l’héritage familial. Seulement 18 % des entreprises familiales ont mis en place un plan de relève concret! Comparativement au reste du monde, ce résultat est respectable. En outre, 56 % de ces entreprises ont mis en place un plan, même si ce dernier est incomplet. Notons finalement qu’un nombre grandissant d’entreprises familiales sont disposées à laisser les futurs dirigeants venir de l’extérieur de la famille, ce qui peut grandement contribuer au recrutement.

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous au bulletin d’information d’Evolocity! Vous recevrez d’autres conseils pour les petites entreprises ainsi que les actualités de l’industrie directement dans votre boîte de réception.

Partager ce poste
Retourner au Blogue