Comment la chute du $ canadien affecte votre petite entreprise

Comment la chute du dollar canadien affecte votre petite entreprise

Comment la chute du dollar canadien affecte votre petite entreprise

 

Avec le huard qui tombe sous 70 cents par rapport au dollar américain pour la première fois en douze ans, les propriétaires de petites entreprises sont préoccupés d’une seule chose; comment cela va-t-il m’affecter? En fait, chaque petite entreprise canadienne est unique et il n’y a pas de réponse qui convient à toutes. Certaines seront touchées négativement, certaines positivement et d’autres pas du tout. Pour savoir où se situe votre entreprise dans cette histoire, examinons la question plus en profondeur.

Les bonnes nouvelles

Il est possible que dans certains cas votre entreprise voit une augmentation de ses ventes. Tout d’abord, on verra un grand nombre d’acheteurs affluer vers le Canada.

Cela est particulièrement important pour les entreprises situées près des frontières américaines alors que les touristes américains viendront au Canada pour tirer avantage de la situation. Si vous faites partie des chanceux dont l’entreprise se situe dans ce secteur, assurez-vous d’en profiter et faites de la publicité dans le hôtels, les guides de voyage et sur les sites web consultés souvent par les touristes (ex. : TripAdvisor, Yelp, etc.). Ceci étant dit, le potentiel ne se limite pas seulement au sud du Canada. En 2013, le Canada était le 4e pays plus populaire pour les achats en ligne selon une effectuée par Modern Spice Routes à travers le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Australie, la Chine, le Brésil, les États-Unis et le Canada. On prévoit que ce marché dépensera 13 milliards de dollars pour des produits canadiens en 2016.

Tout cela pour dire que votre entreprise doit s’organiser et être prête si possible à exporter vos produits. Si vous n’avez pas votre propre site web, vous avez deux options : en créer un ou utiliser un autre service comme Amazon, eBay ou Etsy. Ne pas être présent en ligne, surtout en 2016, ce n’est plus pensable maintenant. N’ayez pas peur de l’univers en ligne; choisissez l’option qui convient le mieux à vos besoins. Par exemple, créer votre propre site de commerce électronique est un gros projet, mais si on considère un grand volume d’affaire et si vous avez le support technique, cela peut être une option lucrative. Il existe des options payantes comme Shopify et Lightspeed et ces options sont un bon investissement. Si vous avez besoin de fonds pour votre commerce électronique, une avance en liquide au marchand ou un prêt à la petite entreprise peut vous procurer rapidement le financement dont vous avez besoin.

Les mauvaises nouvelles

Même si les exportations apportent plus de liquidités qu’auparavant, elles comportent également des couts additionnels qui diminuent le profit. On peut cependant atténuer ce désavantage en utilisant, entre autres stratégies, la couverture, ce qui nécessite l’ouverture d’un compte bancaire étranger pour pouvoir tirer parti de taux plus avantageux.

Comme prévu, au moment où les exportations sont devenues rentables, les importations sont devenues plus couteuses. Les détaillants d’ici seront frappés particulièrement durement parce que souvent plusieurs de leurs produits sont importés en dollars US. Pour mettre cela en perspective, si on compare la situation actuelle à celle où le dollar était au pair, les détaillants font 30% de moins sur les produits importés des États-Unis.

Alors, qu’est-ce que je fais ?

Puisque la faible valeur du dollar est attribuée à la chute des prix de pétrole, et qu’on ne prévoit pas de changement dans un avenir rapproché, les Canadiens doivent se préparer à une longue et dure période. Même si ce n’est pas toujours possible, faites de votre mieux pour minimiser les importations et maximiser les exportations. Si vous avez des comptes impayés à des compagnies américaines, essayez de les payer avant que le dollar plonge davantage et approvisionnez-vous quand les taux sont bons. Si vous n’avez pas la liquidité pour faire ces importants paiements, Evolocity peut vous aider. Dans l’ensemble, presque toutes les entreprises canadiennes ressentiront un impact et chacune doit faire ce qu’elle peut pour absorber le coup le plus en douceur possible.

Partager ce poste
Retourner au Blogue