Cinq erreurs à éviter en 2016 pour les petites entreprises

Cinq erreurs à éviter en 2016 pour les petites entreprises

Cinq erreurs à éviter en 2016 pour les petites entreprises

Il y a un certain nombre de choses qui peuvent avoir un impact négatif sur votre entreprise. Cependant, le pire faux-pas que vous pouvez faire concerne la mauvaise gestion de vos finances. Il ne peut y avoir de meilleur temps qu’une nouvelle année toute neuve pour changer ces bonnes vieilles habitudes et promettre de ne plus faire ces cinq erreurs des petites entreprises qu’il faut absolument éviter.

1. Abandonnez le tableur dans votre système comptable

De toutes les erreurs que les petites entreprises devraient éviter, celle-ci est sans aucun doute la plus importante. La comptabilité pour votre entreprise est une grosse affaire, mais, allons…, vous êtes intelligent et débrouillard, vous êtes propriétaire d’une entreprise après tout, vous pouvez comprendre cela, n’est-ce pas? Vous comprendrez probablement tout ça par vous-même, un jour ou l’autre.

La comptabilité de votre entreprise est un travail important, mais ça ne veut pas dire qu’il faut que ce soit un travail important pour vous et voici pourquoi :

Vous avez beaucoup mieux à faire

La comptabilité à tableur consomme énormément de temps et votre temps vaut de l’argent. Évaluez ce que vaut une heure de votre temps et vous verrez exactement ce que nous voulons dire. L’élément temps dans la courbe d’apprentissage pour comprendre ce système par vous-même sera plutôt important, ce qui ajoute encore plus de temps que vous pourriez consacrer beaucoup mieux ailleurs.

Ce n’est pas votre spécialité 

Il est fort possible que vous ne soyez pas un expert-comptable pour les petites entreprises parce que si vous l’étiez, vous ne seriez pas en train de lire ceci maintenant. Une attitude dynamique, fonceuse et débrouillarde est essentielle pour tout propriétaire d’entreprise, mais il est aussi important de savoir quand il faut admettre que quelque chose n’est pas de votre ressort. En n’utilisant pas un logiciel de comptabilité ou un expert pour faire le bilan, vous pourriez commettre des erreurs graves et rater de bonnes occasions.

Les erreurs sont couteuses

Des erreurs dans vos services financiers ne sont pas facilement réparables et peuvent avoir des répercussions couteuses pour les petites et moyennes entreprises. Parmi ces erreurs, la comptabilité à tableur en est une très sérieuse qu’une petite entreprise doit éviter.

Nous sommes à l’âge d’or des systèmes de comptabilité accessibles via Internet.  Alors servez-vous en! Des données financières exactes pour votre entreprise intégrées aux informations de votre compte bancaire d’affaires ne tiennent qu’à un simple clic.

2. Ne pas planifier, c’est planifier un échec

Il est important pour plusieurs raisons d’établir un budget et de comprendre la signification de votre liquidité.

  • C’est essentiel pour une planification et des prévisions justes
  • Ça évite de prendre des décisions basées sur des conjectures
  • Ça indique l’efficacité présente et prédit la performance future
  • Ça peut être exigé lorsque vous faites une demande de prêt pour petite entreprise à la banque

Préparer une simple prévision de liquidité  et un budget vous permettra d’établir des repères relatifs à votre performance dans le temps. Cela indique dans quel état est votre entreprise maintenant et ce qu’elle deviendra dans l’avenir. L’entreprise grandit-elle ou diminue-t-elle? C’est votre liquidité qui donne la réponse à cette question!

Pour commencer, vous devez comprendre la différence entre profit et liquidité :

Le profit est le revenu des affaires traitées qu’il soit reçu ou à recevoir, moins toutes vos dépenses, qu’elles soient payées ou non.

La liquidité est la différence entre les sommes réelles que votre entreprise reçoit et les sommes réelles requises pour la faire fonctionner. Il entre et sort continuellement des sommes d’argent et les analystes prennent ces entrées et ces sorties comme la mesure de la santé de votre entreprise maintenant et comment elle ira dans un avenir prévisible.

La prévision de la liquidité exige que vous suiviez de près vos entrées et vos sorties en espèces pour pouvoir tirer des conclusions sur les tendances. Il faut considérer certains facteurs : le temps que vos clients mettent à payer, la rapidité d’écoulement de l’inventaire, le temps que vous mettez à payer vos fournisseurs, les remboursements de prêts et toutes dépenses à venir connues. Ces facteurs vont varier d’une entreprise à l’autre.

3. Couper les couts plutôt qu’augmenter les revenus

On ne peut pas assez insister sur la préoccupation des couts; cependant il est important de bien choisir où couper. Il est bien connu que vous avez ce pour quoi vous payez. Quand vous devez choisir entre payer moins cher en prenant une qualité inférieure ou payer un peu plus cher et avoir du travail bien fait, la réponse s’impose facilement. Si vous commencez à faire des compromis sur la qualité ou sur le développement pour économiser quelques dollars, vous pouvez nuire beaucoup à votre réputation et vos ventes en souffriront.

4. Mélanger les finances personnelles et les finances de l’entreprise

Il vient un moment où il n’est plus à conseiller d’associer vos finances d’entreprise et vos finances personnelles. Avoir un compte de banque commercial simplifiera beaucoup votre vie et vous offrira un certain niveau de protection dans la vérification des comptes quand vient la période des impôts. Cela ajoute également à votre niveau de professionnalisme quand vous faites affaire avec les clients et les fournisseurs et en fin de compte, c’est beaucoup moins compliqué pour faire le bilan.

Note sur les cartes de crédit : n’utilisez pas votre carte de crédit personnelle pour financer vos dépenses d’entreprise. Il est bien certain que les avantages sont intéressants et bien tentants : points-voyages, points et retour de comptant. Cependant, si vos besoins financiers d’entreprise dépassent votre crédit personnel, vous risquez alors de nuire sérieusement à votre cote de crédit personnel.  Vous êtes beaucoup mieux de faire une demande pour un prêt à une petite entreprise en ligne plutôt que d’essayer de financer votre développement à partir de cartes de crédit, ce qui nous amène à la dernière erreur à éviter par la petite entreprise :

5. Fonds insuffisants

Plusieurs propriétaires de petite entreprise tombent dans le piège de vouloir financer de grosses sommes à partir de leur liquidité après qu’ils ont eu une période particulièrement prospère. C’est une erreur. Si par malheur l’entreprise commence à décliner pour quelle que raison que ce soit, vous souhaiteriez avoir encore ce comptant supplémentaire comme coussin. Il faut aussi dire que les prêteurs, particulièrement les banques, sont plus disposés à vous prêter quand vous avez une liquidité importante parce que cela indique votre capacité de rembourser votre prêt commercial. Alors profitez de ce facteur et choisissez de demander du financement pour les grandes dépenses.

Enfin, dans notre article Améliorez votre liquidité,  nous expliquions que le meilleur moment pour demander du financement additionnel est avant d’en avoir besoin. De cette façon, si votre entreprise connait des difficultés, au moins vous aurez ce filet de sécurité pour briser votre chute.

Avez-vous quelque chose à ajouter à notre liste d’erreurs que les petites entreprises devraient éviter selon votre expérience personnelle? Nous aimerions entendre ce que vous avez à dire. Envoyez vos histoires à communications@evolocity.ca

Partager ce poste
Retourner au Blogue